jeudi 28 mai 2015

Five Kingdoms, Tome 1 : Les pirates du ciel - Brandon Mull


Titre : Five Kingdoms, Tome 1 : Les pirates du ciel.
Auteur : Brandon Mull.
Genre : Jeunesse.
Editions : Hachette romans.
416 Pages.

Résumé : 
Tout ce que voulait Cole Randolph le soir d’Halloween, c’était passer une bonne soirée avec ses amis – et peut-être aussi de se rapprocher un peu de Jenna Hunt, la plus jolie fille du collège. Il était bien loin d’imaginer que la maison hantée était la porte d’entrée vers une autre dimension. Ni que des malfaiteurs forceraient ses amis, Dalton et Jenna, à franchir le portail, pour en faire des esclaves. Cole n’a pas le choix : il s’élance à leur suite avant que le passage se referme. Il atterrit dans les Confins, un monde magique constitué de cinq royaumes qui s’étendent entre réalité et imagination. Seul problème : une fois qu’on y est, il devient très difficile de repartir des Five Kingdoms… 


Mon avis : 
Ce livre marque le grand retour de Brandon Mull après la fin de sa saga Fableheaven qui semblait avoir séduit bon nombre de lecteurs. Je n'avais jamais eu l'occasion ou l'envie de lire ces premiers livres. Néanmoins, face à la couverture pleine de promesses d'aventures de son roman jeunesse Five Kingdoms je n'ai pas su résister et je me suis lancée dans la découverte de ce nouvel univers. 

Je dois tout de suite vous avouer que je n'ai pas beaucoup apprécier cette lecture qui pourtant à la base semblait avoir tout pour me plaire : un univers parallèle fantastique, du mystère, du danger, de l'aventure. C'était le mélange parfait pour ne pas s'ennuyer d'un bout à l'autre du livre et pourtant, je n'ai cessé d'être gênée, tout au long de ma lecture, par une multitude d'éléments.

Tout d'abord, les réactions des personnages manquent parfois cruellement de réalisme. Si comme Cole, le héros de l'histoire, je m'étais, du jour au lendemain, retrouvée projetée dans un univers parallèle où les enfants deviennent esclaves, je ne l'aurais sûrement pas pris aussi sereinement que lui.
De même, les réactions tantôt puériles et agaçantes des personnages secondaires m'ont un peu rebutées et rendent difficiles pour le lecteur de s'attacher à eux.

Ensuite, j'ai eu un peu de mal à comprendre le fonctionnement de ce monde parallèle. Or, même si ce roman se situe dans la littérature de l'imaginaire, je pense qu'il est essentiel de le rendre compréhensible et plus vrai que nature afin que le lecteur puisse se le représenter du mieux possible et prendre plaisir à y évoluer. Certains auteurs de livres jeunesses parviennent avec brio à mettre en place un univers parallèle attirant et savent séduire les lecteurs,  jeunes comme moins jeunes grâce à un monde riche et complexe, des personnages vrais et attachants, une intrigue captivante, une écriture efficace mais ce n'est pas le cas de ce livre. 
J'ai trouvé les personnages plats, peu développés et insipides. On ne s'attache pas du tout à eux et ils m'ont laissé tout à fait indifférente. Les explications qui sont apportées sont parfois un peu tirées par les cheveux et elles sont lâchées un peu vite, sans aucune subtilité. L'intrigue se résout un peu trop facilement à mon goût et la scène finale est loin d'être. 

Enfin, l'autre reproche que je pourrais faire à ce livre concerne l'écriture que j'ai trouvé un peu trop approximative et inégale. La narration est bien menée et les descriptions sont agréables à lire : elles sont parlantes pour le lecteur sans être trop lourdes. En revanche, les dialogues ne sont pas du tout convaincants. Les répliques s'enchaînent de manière précipitée et certaines paroles qui sortent de la bouche d'enfants de onze-douze ans ne sont pas du tout adaptées à leur jeune âge.

Néanmoins, tout n'est pas à jeter dans ce livre. Les plus jeunes prendront sûrement plaisir à suivre les aventures tumultueuses de Cole Randorf, qui est loin des caricatures des jeunes héros trop parfaits que l'on peut parfois trouver dans certains livre. Cole est un garçon normal, courageux sans être téméraire et plein de ressources, mais rien ne laisse à penser qu'il ait quoi que ce soit de différents des autres garçons de son âge dans ce premier tome. 
L'autre gros point positif de ce livre tient à l'imagination foisonnante de son auteur. L'univers que Brandon Mull a créé est tout à fait original, ça on ne peut pas le lui reprocher. Entre des épées sauteuses qui permettent de faire des bons insensés, des monstres géants, des hamburgers gros comme des voitures, un étang de lait rempli de cookies géants, le lecteur a de quoi être dépaysé. Tout, même les choses les plus incroyables, semblent possibles de ce monde. Toutefois, à vouloir trop en faire, Brandon Mull prend également le risque de nous perdre.

En bref :
Un livre qui est loin de m'avoir convaincu. J'ai peut-être un peu trop le soucis du détail pour apprécier cette histoire un poil trop enfantine à mon goût mais qui plaira sûrement beaucoup plus un à public plus jeune.


Quelques extraits :

La lame transperça l’œil et Cole eut la sensation que son avant-bras s'enfonçait dans un grand bol de soupe chaude et gluante.
Le cyclope s'effondra sur le dos. Sans lâcher son arme, le garçon, stupéfait atterrit sur le visage du géant et vit qu'un sang épais culait de son œil.
Cole était en vie. Gromar, lui, était bel et bien mort.

Une petite note : 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Copyright © Chat'lit
Blogger Theme by BloggerThemes | Theme designed by Jakothan Sponsored by Internet Entrepreneur