samedi 30 mai 2015

Le Protectorat de l'ombrelle, Tome 1 : Sans âme - Gail Garriger.



Titre : Le Protectorat de l'ombrelle, Tome 1 : Sans âme.
Auteur : Gail Garriger.
Editions : Orbit ou Le livre de poche.
Genre : Bit-lit et Steampunk.
324 Pages.

Résumé :

Miss Alexia Tarabotti doit composer avec quelques contraintes sociales.
Primo, elle n’a pas d’âme. Deuxio, elle est toujours célibataire. Tertio, elle vient de se faire grossièrement attaquer par un vampire qui, ne lui avait pas été présenté !
Que faire ? Rien de bien, apparemment, car Alexia tue accidentellement le vampire. Lord Maccon – beau et compliqué, écossais et loup-garou – est envoyé par la reine Victoria pour enquêter sur l’affaire.
Des vampires indésirables s’en mêlent, d’autres disparaissent, et tout le monde pense qu’Alexia est responsable. Mais que se trame -t-il réellement dans la bonne société londonienne ?

Mon avis :

Lorsque ce livre a commencé à faire son apparition sur les étals des librairies, je me suis dit que jamais je ne le lirai. Il s'agissait une fois de plus d'une histoire de vampires et de loups-garous, un énième roman qui surfait sur la vague de la mode des créatures nocturnes. Or, après avoir essayé Twilight et deux ou trois autres livres contenant des vampires, anges, loups-garous et autres créatures dans le même genre, je m'étais très vite lassée et je fuyais tout ce qui pouvait se rapprocher de près ou de loin à ce type de romans. Sans âme de Gail Garriger n'était donc vraiment pas fait pour moi. Pourtant, lorsque je l'ai vu sur une étagère de ma bibliothèque, je me suis laissée tenter, faute d'avoir trouvé mieux. Je savais que si je n'aimais pas ce livre, j'aurais moins de scrupule à ne pas le terminer en sachant que je ne l'avais pas acheté. Mais cette question ne s'est jamais posée puisque j'ai terminé ce livre en à peine une journée.

Je suis fière de pouvoir dire que Gail Garriger m'a définitivement réconciliée avec les histoires de vampires et de loups-garous. Mais attention, Sans âme est loin d'être n'importe quelle histoire de vampires et loups-garous. Dans la très chic société londonienne du 19ème siècle on suit les aventures d'Alexia Tarabotti, une jeune femme qualifiée de vieille fille car à 26 ans, elle n'est toujours pas mariée. Très vite, on découvre qu'Alexia n'a rien d'une femme ordinaire et que faute de pouvoir contrôler sa curiosité, elle se retrouve très souvent dans des situations délicates.

Le roman commence très fort puisque dès les premières pages du livre, Alexia fait une rencontre des plus désagréable. S'en suit alors une multitude de péripéties et de rebondissements qui ne laissent pas une seconde de répit au lecteur. On se retrouve happé dans l'histoire et on n'a pas le temps de s'ennuyer. Les pages défilent et avant même qu'on ne s'en rende compte, on se retrouve à la fin du livre.

La première chose qui m'a séduite dans ce roman, c'est le personnage principal, Alexia Tarabotti. Dès le premier chapitre, on comprend qu'elle n'a rien à voir avec toutes ces héroïnes un peu trop fleur bleu et niaises que l'on retrouve très souvent dans les histoires qui font appel aux vampires et loups-garous et qui me hérissent les poils. Alexia, au contraire, est forte, indépendante, audacieuse et pleine de maturité. Elle n'a pas un physique parfait, ce qui la rend d'autant plus appréciable, elle est débrouillarde, intelligente et pleine d'humour. Elle n'a pas la langue dans sa poche et ses répliques cinglantes m'ont plus d'une fois fait rire, mais elle ne parle jamais pour dire des choses stupides. Bref, Alexia a toutes les qualités que j'apprécie chez une héroïne de roman.

Lord Maccon, l'autre personnage central de ce livre, m'a lui aussi beaucoup plu. Beau mais quelque peu bourru, il ne laisse personne indifférent et je me suis régalée en lisant les interactions entre ces deux forts caractères. Chaque fois qu'Alexia et Lord Maccon se retrouvent dans la même pièce, on peut être sûr de ne pas s'ennuyer. Bien sûr, on devine très vite que derrière le jeu d'attirance/répulsion entre Alexia et Lord Maccon, il se cache quelque chose de beaucoup plus sérieux. On prend un malin plaisir à les voir se chercher tout au long de la lecture, d'autant plus que Gail Garriger a su rendre cela amusant et piquant sans que cela ne devienne barbant ou redondant.

L'autre atout de ce roman n'est autre que l'écriture de Gail Garriger. L'auteure de Sans âme a adopté un style assez particulier, inspiré de la façon de parler du 19ème siècle. Cela aurait pu vite devenir lourd et pompeux et pourtant ce n'est pas le cas. Ce style très élaboré se marrie parfaitement avec l'atmosphère du roman et rend ce livre unique en son genre.

Vous l'aurez compris, j'ai adoré l'histoire d'Alexia Tarabotti. D'ailleurs, je me suis déjà procurée la suite et il me tarde de me plonger dedans !

En bref :
Une lecture addictive et de qualité, pleine d'humour et rafraîchissante qui ne vous ennuiera pas. N'hésitez pas une seconde avant de vous plonger dedans.

Quelques extraits pour vous tenter :
Mademoiselle Tarabotti leur apparaissait comme une vieille fille dont la triste condition résultait de toute évidence de la combinaison d’une personnalité dominatrice, d’un teint mat et d’un visage aux traits trop prononcés. Alexia considérait qu’expliquer l’absence d’âme aux masses mal informées n’en valait pas la peine. C’était presque, mais pas tout à fait, aussi embarrassant que l’on sache que son père était à la fois mort et italien.

----------------

« Lord Maccon, dit mademoiselle Tarabotti, comment se fait-il que lorsque vous êtes là je finis toujours à plat ventre dans une position inconvenante ? »
Le comte souleva un sourcil élégant.
« La première fois que nous nous sommes rencontrés, je crois que c’est moi qui ai fait une chute particulièrement indigne.
- Comme je vous en ai déjà informé, précisa Alexia en brossant sa robe, je n’avais pas laissé ce hérisson là intentionnellement. Comment pouvais-je savoir que vous alliez vous asseoir sur cette malheureuse créature ? »




3 commentaires:

  1. J'aimerai beaucoup tenter cette saga !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te la conseille, ce premier tome était vraiment génial. D'ailleurs, je compte lire la suite très rapidement.

      Supprimer
  2. Comme toi, j'y suis allée un peu à reculons et j'ai adoré au final ^^ il faut que je me procure vite la suite !!

    RépondreSupprimer

 
Copyright © Chat'lit
Blogger Theme by BloggerThemes | Theme designed by Jakothan Sponsored by Internet Entrepreneur